Réconciliation France-Allemagne, 50 ans de symboles

Par Laurent Filippi | Publié le 22/01/2013 à 15H36, mis à jour le 22/01/2013 à 17H53

A l'occasion du traité du 50e anniversaire du Traité de l'Elysée, le 22 janvier 2013, retour en treize photos sur plusieurs événements, petits et grands projets, mis en commun pour que dure le couple franco-allemand, moteur de l'Union européenne.


  • ​La Passerelle Deux Rives

    ​La Passerelle des Deux Rives

      La passerelle Mimram, ou passerelle des Deux Rives, a été construite en 2004 pour les  piétons et les cyclistes. Elle se trouve à côté du pont de l'Europe, premier grand symbole de la réconciliation franco-allemande, inauguré le 23 septembre 1960. Ils joignent la France et l'Allemagne au-dessus du Rhin en reliant  Strasbourg à Kehl.

    © AFP/ PETER HECK LGS KEHL

  • Le Traité l’Élysée

    Le Traité de l’Élysée

    Original sur papier fileté doré sur tranche de dix feuillets signé et scellé de cinq cachets de cire rouge réunis par un ruban bleu, blanc et rouge.
    A gauche signature de Charles de Gaulle, Konrad Adenauer, Georges Pompidou, Gerhard Schroeder et Maurice Couve de Murville.

     
     Le 22 janvier 1963, Charles De Gaulle et Konrad Adenauer signent le Traité de l’Elysée qui scelle la réconciliation entre la France et l’Allemagne.
     
     
     
     

    © Archives diplomatiques

  • ​Airbus

    ​Airbus

    Des militaires visitent le cockpit de l'Airbus A300 exposé au salon aéronautique du Bourget en mai 1969.
     
    Pour qu’un succès commercial et industriel ait lieu en Europe, un accord institue la parité dans une coopération entre les industriels des deux pays, le 29 mai 1969.  
     
    Lors du 13e sommet franco-allemand à Bonn, la France et l’Allemagne lancent le programme Airbus.
     

    © AFP

  • ​Production électricité géothermique à Soultz-Sous-Forêts

    ​Production d'électricité géothermique à Soultz-Sous-Forêts

    Le site lors de son inauguration, le 13 juin 2008
     
    Lancé en 1987 par un nouvel accord commun, ce projet d’énergie renouvelable permet de transformer la température élevée du sous-sol (200°C à 5.000 mètres de profondeur) en électricité.
     

    © AFP PHOTO FREDERICK FLORIN

  • La brigade franco-allemande

    La brigade franco-allemande

    Les troupes de la brigade franco-allemande à l'occasion de son baptême, le 12 janvier 1989 à Boeblingen.
     
    Sa création avait été annoncée le 22 janvier 1988, à l'occasion du 25e anniversaire du Traité de l'Elysée.
     
    Actuellement, elle regroupe environ 6.000 hommes et femmes, exclusivement français ou allemands.
     
     

    © AFP PHOTO

  • ​arte

    ​arte

    Le 22 mai 1992 à l'Hôtel Intercontinental à Paris, le président et fondateur de la télévision franco-allemande arte réseau, Jérôme Clément (D), et le vice-président allemand, Dietrich Schwarzkopf. 
     
    arte (Association Relative à la Télévision Européenne) a commencé à émettre le 28 septembre 1992.
     

     

    © AFP PHOTO / MICHEL CLEMENT

  • ​L’Eurocorps

    ​L’Eurocorps

    Des soldats de l’Eurocorps descendent les Champs-Elysées à Paris, le 14 juillet 2003.
     
    L’Eurocorps est créé officiellement le 5 novembre 1993. C’est une étape importante sur le chemin d’une politique européenne de sécurité et de défense. Il regroupe des troupes de plusieurs pays européens. L’Eurocorps est intervenu notamment au Kosovo et en Afghanistan.
     
     

    © AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

  • ​L'AbiBac

    ​L'AbiBac

    61.000 élèves ont participé en 2011 à un échange scolaire franco-allemand.
     
    L'AbiBac, contraction de Abitur (examen de maturité équivalent allemand du bac français) et de baccalauréat, a été créé par un accord le 31 mai 1994.
     
    Reconnu dans les deux pays, il donne accès aux études supérieures, à la formation et à l’activité professionnelle en France et outre-Rhin.
     
    En 2011-2012, plus de 4.000 élèves français ont suivi un cursus en section AbiBac.
     
     
     

     

    © © Ministère des Affaires étrangères et européennes/Frédéric de La Mure.

  • Le manuel d’histoire franco-allemand

    Le manuel d’histoire franco-allemand

    En 2006, sort le premier volume consacré à l’histoire contemporaine à partir de 1945 et en 2008, le deuxième tome (L’Europe et le monde du congrès de Vienne à 1945).
     
    Conçus pour les classes de premières et terminales, l’ouvrage est utilisé comme manuel de classe ou outil de travail dans la majorité des sections AbiBac ainsi que dans une partie des sections européennes ou internationales.

    © DR

  • ​L’Université Franco-Allemande à Sarrebruck

    ​L’Université Franco-Allemande à Sarrebruck

    Le bâtiment a été construit il y a cinquante ans
     
    En 1997, le concept de l’Université franco-allemande est créé sous la forme d’un réseau d’accords entre facultés françaises et allemandes. Il permet aux étudiants de suivre des cursus binationaux débouchant sur la délivrance d’un double diplôme.
     
    66% des diplômés trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent.
     
     
     

    © DPA/AFP/BECKER & BREDEL

  • ​La DeutschMobil

    ​La DeutschMobil

    En janvier 2001, DeutschMobil, qui promeut la langue et la culture allemande en France, est lancé.

    Des lecteurs et lectrices allemands se rendent dans les collèges et les lycées car de moins en moins d’élèves prennent l’allemand en première ou seconde langue.

    Depuis janvier 2001, les DeutschMobil ont rencontré près de 600.000 élèves français.

    © DeutschMobil

  • ​Un train à grande vitesse TGV

    ​Un train à grande vitesse du TGV

    Le TGV est-européen quitte Strasbourg, le 10 Juin 2007, 24h après son inauguration. 
     
    Le 25 mai 2007, est créée Alléo, filiale de coopération entre les deux sociétés de chemin de fer, la SNCF et la Deutsche Bahn. Elle est chargée d’exploiter les trains assurant les parcours à grande vitesse entre la France et l’Allemagne.
    La Ligne à grande vitesse a pour objectif de faciliter la mobilité des citoyens entre les deux pays et, plus généralement, en Europe.
     
     

    © AFP PHOTO FREDERICK FLORIN

  • Un timbre franco-allemand sur réconciliation franco-allemande

    Un timbre franco-allemand sur la réconciliation franco-allemande

    Pour célébrer le 50 e anniversaire du Traité de l’Elysée, La Poste publie  un timbre réalisé par l’artiste alsacien, Tomi Ungerer.
     
     

    © Tomi Ungerer/La Poste