Eclairage

Italie,  Europe,  Europes

Rome et Turin: premiers ratés des deux nouvelles maires du Mouvement 5 étoiles

Par Véronique le Jeune@GeopolisAfrique | Publié le 09/08/2016 à 13H11, mis à jour le 09/08/2016 à 14H28

Virginia Raggi maire Rome Chiara Appendino maire Turin photomontage
Virginia Raggi, 38 ans, première femme maire de Rome et Chiara Appendino, 32 ans, maire de Turin (photomontage). Toutes deux élues le 19 juin 2016 sous la bannière du Mouvement 5 étoiles.  © Andreas SOLARO et Marco BERTORELLO / AFP

Passé le moment de stupeur le 19 juin 2016, lors de leur élection triomphale à la tête de Rome et Turin, les deux nouvelles maires populistes font désormais face à la réalité. Virginia Raggi, première femme maire de la capitale, vient de prendre la vraie mesure de la gestion des ordures. Chiara Appendino, elle, s'est mis les Turinois à dos en voulant faire de sa ville une cité végétarienne!


Au moment de s'asseoir dans le fauteuil de maire de la Ville éternelle, Virginia Raggi, 38 ans, a sans doute dû savourer ce moment plus encore que n'importe lequel de ses prédécesseurs. Avec 67% des suffrages, elle est en effet la première femme parvenue à ce poste prestigieux, contemplant 28 siècles d'histoire, et de surcroît son élection a permis à sa formation, le Mouvement 5 étoiles (M5S), de gravir une marche supplémentaire vers le pouvoir central.

Le M5S se frotte les mains avant de s'inquiéter des premières difficultés
Avec Rome et Turin, deux prises de taille, l'organisation populiste et antisystème fondée en 2009 par le comique génois Beppe Grillo, un jour de ras-le-bol - le jour du «vaffanculo», autrement dit «va te faire foutre» - apparaît de plus en plus comme une alternative crédible au Parti démocrate de Matteo Renzi.

A Rome, surveillée de près par le chef Grillo, Mme Raggi n'a néanmoins pas eu le temps de savourer cette «belle» perspective. Dès la mi-juillet, vieux frigos, monceaux d'ordures, sacs éventrés et même vidéos de rats postées par les habitants ont mis la nouvelle élue dans le bain romain, loin des parcours touristiques.

Les enfants jouent à compter les rats autour des poubelles de Rome. Vidéo Vista Agenzia Televisa Nazionale ajoutée sur YouTube le 11 juillet 2016.

Les Romains impatients de voir des changements
Bien sûr, les déchets et les rongeurs n'ont pas attendu la nouvelle maire pour se répandre. Dans la capitale italienne, seulement 43% des ordures sont triées par l'Ama, l'agence municipale en charge de la question, dénoncée par l'équipe municipale toute fraîche comme corrompue et inefficace. Il n'y a pas non plus de site approprié et les déchets sont souvent acheminés vers les pays limitrophes, faute de solution locale.

Mais, comme ce thème, avec celui des transports publics, était au centre de la campagne de Mme Raggi, les Romains sont impatients de voir des changements. L'élue s'est rendue dans le quartier de Tor Bella Monaca, où la vidéo des rats a été tournée, et a promis une amélioration d'ici au 20 août.

«Un coup d'Etat des déchets»
Mais un autre caillou s'est glissé dans sa chaussure. La nomination au poste d'adjointe à l'Environnement de Paola Muraro, 52 ans, soupçonnée de conflit d'intérêts depuis qu'il a été révélé qu'elle avait travaillé pendant 12 ans comme consultante, pour un montant de un million d'euros, à l'agence chargée des ordures qu'elle combat férocement aujourd'hui.

Loin de se démonter, l'adjointe s'est empressée de dénoncer «un coup d'Etat des déchets» pour empêcher les réformes et pour que «rien ne change».

La direction du Mouvement 5 étoiles observe la situation avec quelques inquiétudes tandis que le Parti démocrate, laminé aux municipales, demande la démission de l'adjointe.

A Turin, légumes pour tout le monde
Dans la capitale du Piémont, enlevée par la jeune militante 5 étoiles Chiara Appendino au maire sortant de centre gauche Piero Fassino, avec 54,46% des voix, la polémique n'a pas non plus tardé à surgir.

Fidèle au petit manuel de propagande grilliste, la nouvelle édile âgée de 32 ans, s'est empressée de décréter une mesure censée respecter l'environnement: le régime végétarien pour tous.

Son but: faire de Turin la ville la plus végétarienne d'Italie. Son plaidoyer de 62 pages en faveur d'une vie sans viande, sans produits laitiers et le bien-être qui en découlerait, doit, selon elle, pouvoir convaincre ses 870.000 administrés.

Le vitello tonnato spécialité piémontaise
Le vitello tonnato, une spécialité piémontaise à mettre au frais et à déguster surtout l'été. © DR

Inutile de dire qu'au pays du salami et du vitello tonnato (veau sauce au thon), bouchers, producteurs de viande et amateurs attachés à la tradition voient rouge.