Eclairage

Sondages : le Parlement européen devrait rester à droite

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 25/03/2014 à 16H21, mis à jour le 25/03/2014 à 16H24

Sondage l'image futur Parlement européen
Selon les sondages européens compilés au 14 mars 2013 par pollwatch2014.eu, voici l'image du futur Parlement européen. Avec sans doute une majorité de droite. © pollwatch2014.eu

A deux mois des élections européennes, le site pollwatch a compilé les sondages européens et arrive à un score quasi équivalent pour les deux grandes formations du Parlement européen. Il estime que le leader de la droite, Jean-Claude Juncker, devrait l'emporter sur son rival socialiste Martin Schulz. Explications.

Selon le site polewatch, le PPE (conservateurs) et les sociaux-démocrates sont au coude à coude. Le PPE (en bleu) devançant les socialistes (en rouge clair) d'un siège, selon la compilation des sondages faite à la date du 14 mars 2014 (voir le site et se reporter sur notre page sur les groupes parlementaires européens pour comprendre la légende).

Juncker devancerait Schultz
On le voit sur le «fromage» montrant le «futur» Parlement, la droite (en bleu) est majoritaire si on lui ajoute le jaune des partis plutôt étiquetés centre droit d'ADLE (comme le Modem en France).

Ainsi, en ajoutant les forces susceptibles de voter pour Jean-Claude Juncker (leader du PPE au niveau de l'Europe), ce dernier devrait l'emporter sur le candidat des socialistes européens, Martin Schultz. Mais rien n'est encore figé, note le professeur Simon Flix pour pollwatch. «Dans un second tour entre Juncker et Schulz, il semble raisonnable de supposer que PPE, ADLE (Alliance des démocrates et des libéraux) , ECR (conservateurs et réformistes) et l'ONA tchèque (qui sont susceptibles de se joindre ALDE) soutiendraient Juncker, et, ensemble, ces groupes peuvent compter sur 323 députés (43% ..) De l'autre côté, Schulz peut normalement compter sur S&D, GUE et Verts/ALE, et serait alors soutenu par 311 députés (41,4%). Reste à savoir si l’ensemble des groupes suivra Juncker ou Schulz ? Et quelle sera l’attitude des 117 autres députés, notamment les non-inscrits?» 

Les «non-inscrits» (en gris sur le graphique) qui sont en forte progression, selon l'addition des sondages, voient leur nombre quasiment multiplié par trois par rapport au parlement sortant. Ces non-inscrits regroupent essentiellement les élus d'extrême droite européens. Ils sont pour l'instant classés non-inscrits car les différents partis européens de cette mouvance n'ont pas encore (ou pas pu) former une alliance européenne. Mais cela pourrait se faire, notamment pour des raisons pratiques, une fois le parlement élu.

Polewatch a réuni dans un tableau les intentions de votes observées à ce jour, pays par pays. Ce tableau montre la poussée du groupe «non-inscrits» qui n'ont jusqu'à aujourd'hui pas constitué de groupe parlementaire.

Sondage Europe Carte

La carte politique de l'UE, selon les sondages, à l'issue des Européennes du 25 mars.  © pollwatch2014.eu


Les votes en Europe
Pollwatch2014.eu publie une carte interactive qui fait le point sur les sondages pays par pays. En cliquant sur chaque pays on obtient les résultats du dernier sondage «national». Ainsi en cliquant sur Grèce, on constate que Syriza est en tête devant la Nouvelle Démocratie et que le Pasok est dans les profondeurs du classement.

Autre exemple, le dernier sondage sur la Belgique donne l'avantage aux partis écologistes. Au Royaume-Uni, le parti travailliste devancerait les anti-européens du UKI et les conservateurs....

En France, l'UMP en tête devant le FN ?
En France, le dernier sondage remonte à la mi-février. Ce sondage Opinion Way pour Le Figaro donnait l'UMP en tête devant le FN et le PS en troisième position. Un sondage de janvier, réalisé par l'IFOP, donnait le FN en tête devant l'UMP, suivi du PS.