Clap

Société,  Tanzanie,  Afrique

Tanzanie: le pouvoir censure un chanteur aux vidéos «indécentes»

Par Laurent Ribadeau Dumas@GeopolisAfrique | Publié le 17/04/2018 à 17H24, mis à jour le 17/04/2018 à 17H36

Le chanteur tanzanien Diamond Platnumz
Le chanteur tanzanien Diamond Platnumz lors des MTV Europe Music Awards à Milan, le 25 octobre 2015. © GIUSEPPE CACACE / AFP

L'un des artistes tanzaniens les plus populaires, le chanteur Diamond Platnumz, a été arrêté, a annoncé le 17 avril 2018 devant le Parlement le ministre de l'Information et des Arts Harrison Mwakyembe. Motif: la diffusion de documents «indécents» sur les réseaux sociaux.


«Parmi nos artistes, il y en a qui commencent à diffuser de l'indécence sur les réseaux sociaux. Je vous informe que (…) nous avons pu arrêter le grand musicien Diamond Platnumz. Il est en train d'être interrogé par la police au sujet de photos indécentes qu'il a fait circuler», a indiqué le ministre. Il a évoqué des lois sur les communications électroniques et postales récemment promulguées.

«Les réseaux sociaux ne sont pas un dépotoir de saletés de toutes sortes. Notre pays a une culture», a ajouté le ministre, soulignant que l'artiste allait être traduit en justice.

Le ministre semble évoquer apparemment une vidéo où on voit le chanteur sur un lit avec l’actrice Hamisa Mobetto (et mère de son fils). Vidéo mise en ligne le 16 avril.


Vidéo du journal kenyan «The Standard» retraçant toute l’affaire.  

Le chanteur avait déjà publié une vidéo du même genre sur Instagram. Les deux publications sont devenues virales sur internet.

De son vrai nom, Naseeb Abdul Juma, Diamond Platnumz, 28 ans, est actuellement le musicien le plus en vogue en Tanzanie et l'un des plus en vue en Afrique de l'Est.

Danseur, chanteur et compositeur, il a à son actif plusieurs chansons à succès dont le titre «Number One».

«Number One», succès du chanteur Diamond Platnumz