Le point sur...

Thaïlande,  Asie-Pacifique

Thaïlande: LINE, l'application qui veut régner sur le monde

Par Lionel de Coninck et Thomas Cavet@GeopolisFTV | Publié le 12/03/2016 à 16H53, mis à jour le 14/03/2016 à 09H41

L'application LINE sur smartphone
L'application LINE sur un smartphone © Lionel Deconinck

En Thaïlande, un habitant sur deux utilise LINE, une application qui permet de communiquer en temps réel. D’échanger photos et vidéos. De payer ses factures. Réserver des places de cinéma. Faire des vidéo-conférences. Vous l’avez compris : LINE est in-dis-pen-sable !

11 mars 2011, un tremblement de terre suivi, d’un tsunami ravage l’est du Japon, autour de la centrale de Fukushima. Les lignes téléphoniques cèdent. Pendant plusieurs jours, impossible de parler à qui que ce soit, même à Tokyo. Seul le réseau Internet résiste, et permet via Skype ou Twitter d’avoir des nouvelles des proches. 
 
Dans les bureaux de la filiale japonaise du géant Coreen d’internet Naver,  une idée émerge de la catastrophe : il faut créer une application qui permette de communiquer via internet et les smartphones, en messagerie instantanée.
 
LINE voit donc le jour en juin 2011. Et depuis, l’application a envahi les smartphones asiatiques. Près de 5 ans après sa naissance, LINE revendique aujourd’hui 580 millions de membres inscrits qui s’échangent des messages instantanés, ou des photos et vidéos. Car l’app japonaise permet aussi de téléphoner, de faire des vidéo-conférences, ou d’envoyer des messages audio.
 
Mais ce n’est pas tout. Sans jamais quitter la plateforme, vous allez pouvoir payer vos factures, gérer vos comptes en banque, regarder vos séries favorites, réserver vos places de cinema, écouter de la musique, lire un roman, envoyer des fleurs, de l’argent, ou n’importe quel cadeau à votre petite amie.
 
LINE est devenu indispensable. A tel point qu’aujourdhui, lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, en Asie, il ne vous demande pas votre numero de téléphone mais votre identifiant LINE!
 

Un émoticône l'appli LINE
Un émoticône de l'appli LINE pour vous exprimer... © DR - Lionel de Coninck

Emoticônes
Un des secrets de la réussite de cette application réside dans les centaines d’emoticônes (figurations symboliques d’une émotion utilisées dans les mails) gratuites ou payantes qui égayent les conversations entre amis. Et qui sont devenues un formidable outil marketing.
 
Les entreprises l’ont bien compris. Plus de 200 sociétés multinationales ou locales, comme Toyata, Nintendo, Samsung, McDonalds, ou même le FC Barcelone, ont ainsi crée des comptes commerciaux pour fidéliser les utilisateurs en leur proposant promotions ou émoticônes gratuites.
 
Toutes les plus grandes stars japonaises ou thaïes ont leurs comptes LINE qui leur permet de rester en contact avec leurs fans.

Signe, peut-être, que l’application compte de plus en plus dans le monde des réseaux sociaux, les superstars américaines de la pop, Taylor Swift,  Katy Perry ont toutes leur LINE. Comme Maroon5, qui, en quelques mois à peine, accumule déjà 17 millions de fans sur LINE.
 
Mais si en nombre d’utilisateurs,  LINE est toujours moins puissant que ses concurrents directs comme Wechat, le chinois, Kakaotalk, le coréen, ou meme Whatsapp, la filiale de Facebook, l’étendue des services proposés par l’application japonaise a fait exploser ses bénéfices, avec 670 millions d’euros en 2014. 
 
Un Thaï sur deux utilise Line
En Thailande, près d’un habitant sur deux utilise LINE, devenu un outil de communication indispensable, même sur le lieu de travail.

Une utilisatrice attentive LINE
Une utilisatrice attentive de LINE © Lionel Deconinck
 
Nan Artittya, une jeune serveuse dans une grande chaîne de restaurants américains de Bangkok, participe à une dizaine de chats en même temps avec ses copines. Mais tous les employés de son restaurant sont également inscrits sur un même groupe de discussion, qui les tient au courant de leurs emplois du temps, ou qui gère les éventuels problèmes. “Comme nous sommes 20, parfois quand tout le monde répond a une question et donne son avis, vous vous retrouvez avec 200 messages à lire!! Mais LINE est devenu indispensable dans le boulot. Les managers ne peuvent pas appeler tout le monde!
 
Et les Français?
Les entrepreneurs français en Thailande, eux, ont été contraints de s’adapter. Jérémy Akoun, qui vit en Asie depuis près de 15 ans, est le patron de TPH (The Perfume House), société qui vend des parfums francais dans tout le pays. Il gère des dizaines d’employés thaïs via LINE: «Ils m’envoient par LINE tous les soirs le montant de la recette, l’état du stock et la copie du virement bancaire de la boutique sous leur responsabilité. De plus, nous avons un fil de discussion, ou ils peuvent poser des questions ou soumettre des idées pour améliorer le travail.»

Jérémy Akoun son équipe dans bureaux The Perfume House
Jérémy Akoun et son équipe dans les bureaux de The Perfume House © Lionel Deconinck

C’est ca, l’avenir d’internet : des plateformes de communication integrées, au travers desquelles passent toutes vos activités en ligne.

En Asie, quasiment plus rien ne passe par les sites internet traditionnels. Ils sont devenus quasiment obsolètes. Au profit de la communication  directe (privée ou commerciale) via les smartphones.

Un marché extrêmement lucratif.  Et pour l’instant, LINE a une bonne longueur d’avance.

 
Fort de ses résultats, il se murmure que LINE pourrait bientôt entrer en Bourse. La valeur de l’application après seulement 5 ans d’existence? Aux alentours de 30 milliards d’euros!

LINE, qui compte déjà 30 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis, vise maintenant l’expansion mondiale. Après avoir installé ses bureaux européens à Madrid et conquis l’Espagne, LINE compte désormais s’attaquer à la France. 

Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016