Clap

Environnement,  Economie,  Ghana

Tortue 1, la voiture 100 % recyclée made in Ghana

Par Jacques Deveaux@GeopolisAfrique | Publié le 11/12/2014 à 09H38, mis à jour le 07/06/2017 à 12H23

Turtle1
La Tortue 1 rustique mais à base de 100% de produits recyclés. © DR

Rien ne se perd, tout se transforme. Une règle mise à l’honneur par les artisans africains, capables de réparer n’importe quelle pièce cassée. Un savoir-faire qui brille particulièrement dans le domaine automobile. Ainsi au Ghana, une ONG a fabriqué une voiture à partir de pièces de récupération.


Suame Magazine, immense casse automobile dans la banlieue de Kumasi, au sud du Ghana, est l’ultime étape pour nombre de véhicules occidentaux. Des pièces d’occasion par milliers sont traitées dans 12.000 ateliers informels. On estime que cela fait travailler 200.000 artisans.
 
C’est dans ce quartier que le concept du SMATI a été lancé en janvier 2009. Au départ, il s’agissait de créer un centre de formation en ingénierie pour les artisans. La Tortue 1 est ainsi née pour montrer qu’avec le soutien des pouvoirs publics, un savoir-faire novateur pouvait émerger, et une économie avec.
 
Deux ressortissants néerlandais, Joost Van Onna et Melle Smets, accompagnent le projet pour le compte d’une ONG.
Le parti-pris était simple. 100% des composants doivent être des pièces de récupération. L’outillage pour la construction doit être extrêmement simple, à l’image de celui utilisé par les artisans du quartier.
 


Résultat : la Tortue 1 a été construite en trois mois. Et présentée en avril 2013.
Rustique, c’est une espèce de papamobile à plateforme. Les portes s’ouvrent aux quatre coins, et elle possède des fenêtres de tracteur à vérins. Un tableau de bord en bois que ne renierait pas une Jaguar apporte la touche finale.
Puissance, consommation, vitesse ? Désolé, les données techniques n’ont pas été fournies.
 
Le gouvernement néerlandais intéressé a apporté son soutien pour financer les tests afin de vérifier si le véhicule est conforme aux normes internationales.
Parallèlement, des négociations ont avancé avec une marque automobile kenyane, Mobius Motors, pour accéder à une production de masse.
 
Décidément, la Tortue accélère le rythme. La version 2 est déjà à l’étude.