Et pendant ce temps...

Politique,  Tunisie,  Afrique

Tunisie: cinq ans après son assassinat, hommage à Chokri Belaïd

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 06/02/2018 à 14H02, mis à jour le 06/02/2018 à 14H02

Drapeau en l'honneur Chokri Belaïd
Drapeau en l'honneur de Chokri Belaïd © FETHI BELAID / AFP

Il y a cinq ans était assassiné à Tunis le leader de la gauche tunisienne Chokri Belaïd. Le 6 février 2018, de nombreuses personnes se sont rassemblées devant le domicile où le leader politique a été tué. L'enquête n'a pas abouti sur les auteurs de son assassinat. Les islamistes ont été pointés du doigt sans que l'on connaisse vraiment la vérité sur les commanditaires du meurtre.


Recueillement et émotion à Tunis en ce mardi 6 février 2018 pour le cinquième anniversaire de l'assassinat de cette figure de la gauche laïque tunisienne. L'assassinat de Chokri Belaïd avait eu un énorme retentissement en Tunisie provoquant une crise gouvernementale. 


Agé de 48 ans, cet avocat dirigeait le Parti unifié des patriotes démocrates, membre du Front populaire, regroupement de partis de gauche. Cet opposant historique au régime Ben Ali était aussi très critique envers les islamistes alors au pouvoir après la Révolution.


Les circonstances de son assassinat demeurent inconnues, malgré un procès et la revendication d'un djihadiste mort au Proche-Orient. «La famille de Belaïd n'a cessé de pointer du doigt la responsabilité d'Ennahdha, au pouvoir à l'époque, dans ce meurtre», rappelle le HuffPost Maghreb. Le porte-parole du Front populaire a affirmé que l'actuel gouvernement d'union «ne souhaite pas déstabiliser le gouvernement en dévoilant les preuves de l'implication du mouvement Ennahdha dans l'assassinat».