Habib Bourguiba à Tunis en 1956 (AFP PHOTO).

Habib Bourguiba : l’incontournable icône de la Tunisie d’aujourd’hui

Les travaux de l’Instance vérité et dignité (IVD) montrent les difficultés qu’ont encore les Tunisiens à se confronter avec leur passé. Et notamment avec le personnage du fondateur de la Tunisie moderne, Habib Bourguiba. Un personnage qui reste une icône. Et qu’ont tenté d’analyser les journalistes Souhayr Belhassen et Sophie Bessis dans...

Habib Bourguiba prononçant un discours à Tunis le 20 mars 1956, jour de l'indépendance de la Tunisie. (AFP - SAMI SOLH ALBUM)

L’histoire de l’indépendance de la Tunisie : «Ne pas avoir peur de la vérité»

Commencés en novembre 2016, les travaux de l’Instance vérité et dignité (IVD) se poursuivent en Tunisie. Chargés de recenser et d’indemniser les victimes des différentes dictatures, ils sont l’occasion de se pencher sur le passé récent du pays, notamment l’indépendance, période troublée et émaillée de sanglants incidents. Un travail de...

Un carabinier italien en faction devant un groupe de migrants clandestins dans l'île italienne de Lampedusa le 13 février 2011. (REUTERS - Antonio Parrinello)

Tunisie: portrait des jeunes candidats à l'émigration

Plus de la moitié des jeunes Tunisiens souhaiteraient émigrer, selon une étude menée entre 2014 et 2015 auprès de 2000 personnes et rendue publique le 23 mars 2017. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces candidats au départ ont souvent un niveau d’éducation élevé. L’émigration traduit ainsi souvent un...

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi et la chancelière Angela Merkel à Tunis le 3 mars 2017 (REUTERS - Zoubeir Souissi)

L'immigration envenime les relations entre la Tunisie et l’Allemagne

Après un trou d’air dans leurs relations, lié notamment aux suites de l’attentat de Berlin perpétré en décembre 2016 par un Tunisien, l’Allemagne et la Tunisie ont annoncé, le 3 mars 2017, la signature d’un accord sur l’immigration clandestine. En février, les autorités tunisiennes avaient fait savoir à Berlin qu’elles...

Sur les lieux de l'attentat djihadiste de Sousse, le 3 juillet 2015. La plaque en anglais rend hommage aux victimes. (AFP - Fethi Belaid)

Enquête sur l’attentat de Sousse en Tunisie : la police a-t-elle été «lâche»?

Le juge britannique chargé de l’enquête sur l’attentat de Sousse (26 juin 2015), dans le nord-est de la Tunisie, n’hésite pas à dire que la réponse de la police tunisienne a été «lâche». Il va jusqu’à évoquer des retards «délibérés» de la part des forces de l’ordre. Hasard du calendrier ? La...

Policiers en faction à Hammamet (nord-ouest de la Tunisie). REUTERS - Zoubeir Souissi

Tunisie : assiste-t-on à un retour des «méthodes répressives du passé»?

Dans un rapport publié le 13 février 2017, Amnesty International évoque «un inquiétant retour en arrière» en Tunisie avec une recrudescence de «méthodes brutales» dans le cadre de la lutte antiterroriste, à la faveur notamment de l’état d’urgence. «En réaction à une série d’attaques armées qui ont secoué le pays...

Près de la Gedächtniskirche (l'église du Mémorial ) à Berlin le 18 janvier 2017, en souvenir de l'attaque terroriste du 19 décembre 2017 (12 morts, 48 blessés) (AFP - NurPhoto - Omer Messinger)

Allemagne et Tunisie : tensions sur fond de terrorisme et de droit d'asile

Recherché dans son pays pour son implication présumée dans les attaques du musée du Bardo et de la ville de Ben Gardane, un Tunisien a été arrêté le 1er février 2016 en Allemagne. Selon le parquet allemand, Tunis n’avait pas donné suite à une demande de Berlin de le renvoyer...

Touristes à Djerba le 7 septembre 2016 (REUTERS - Zoubeir Souissi)

Le tourisme tunisien relève la tête

En 2016, le tourisme tunisien, en crise depuis une série d'attentats djihadistes en 2015, a limité les dégâts avec près de six millions de visiteurs grâce aux marchés russe et algérien, selon le directeur de l'Office national du tourisme  (ONTT). Les Français, notamment, commencent à revenir. Lentement. Tandis que l’on...

Manifestation de chômeurs à Sidi Bouzid le 14 janvier 2017 (Reuters - Amine Ben Aziza)

Centre et sud de la Tunisie : le «ras-le-bol» des habitants

Six ans après le renversement de la dictature, les régions pauvres du centre et du sud du pays, qui s’étaient soulevées les premières, en sont toujours au même point. Rien, ou fort peu de choses, n’est venu améliorer leur quotidien. Résultat : les manifestations se poursuivent. Le 22 janvier 2016, le quotidien...