Eclairage

Société,  Tunisie

Tunisie: un programme pour lutter contre les violences faites aux femmes

Par Charles Bonnaire@GeopolisAfrique | Publié le 13/07/2017 à 16H58

Des Tunisiennes lors cinquième anniversaire révolution
Des Tunisiennes, lors du cinquième anniversaire de la révolution sur l'avenue Bourguiba à Tunis, le 14 janvier 2016.  © REUTERS/Zoubeir Souissi

Les autorités tunisiennes ont décidé d’agir contre les violences faites aux femmes. Dans le pays, ce sont pas moins de sept Tunisiennes sur dix qui se sentent livrées à elles-mêmes en cas de violence.


Une volonté d'en finir avec la violence faite aux femmes
Le gouvernement tunisien a annoncé un programme bi-annuel d’un montant de 870.000 dollars pour lutter contre les violences faites aux femmes. Ce programme intitulé Amélioration de la prise en charge de la violence faite aux femmes est porté conjointement par les autorités, des ONG et le Fonds des Nations Unies pour la population.
 
Ce programme est destiné à améliorer l’information et la sensibilisation au sein de la société, mais également à assurer un meilleur suivi des victimes. Aujourd’hui, les femmes ne portent pas systématiquement plainte contre leur agresseur. En cause, la peur mais également la difficulté d’apporter les preuves d’une violence subie, en particulier quand il n’y a pas de traces physiques. Pour les forces de l’ordre, il existe encore l’idée que les violences dans le couple sont de l’ordre du privé.
 
La violence peut également être psychologique
Dans le monde arabe, la Tunisie est considérée comme pionnier pour la défense des droits des femmes. Pourtant, le tableau est loin d’être rose. Ces dernières années, de nombreux rapports ont dénoncé les violences faites aux femmes. En 2015, Amnesty International révélait qu’une femme sur deux déclarait avoir subi des violences physiques au cours de sa vie.
 
Une violence qui n’est pas toujours physique. Selon un rapport publié en 2011 par l’Office national de la Famille et de la Population tunisien, les femmes déclaraient subir plus de violences psychologiques sur les derniers mois. Tandis que la société a évolué, la question de l’égalité homme-femme est plus présente.

Un Tunisien tenant symbole d'une homme d'une femme sur ceintre
Un Tunisien tenant un symbole d'une homme et d'une femme accrochés à un ceintre pour symboliser l'égalité entre les sexes, lors d'une manifestation le 29 janvier 2011.  © REUTERS/Louafi Larbi

Des violences sur le genre dans une société inégalitaire
Selon un document de la diplomatie américaine en Tunisie, les obstacles pour les femmes sont plus souvent sociétaux que légaux. En effet, la loi a beaucoup évolué ces dernières années pour permettre aux femmes d’avoir les mêmes droits que les hommes.

Enfin, les Tunisiennes sont toujours moins payées que les hommes, environ 85% du salaire de ces derniers. Les femmes actives sont celles qui subissent le plus souvent cette violence psychologique, tandis que la violence physique est infligée plutôt à des femmes inactives en région rurale.