Clap

Société,  Maroc,  Afrique

VIDEO : Macron à une Marocaine sans papiers: «Il faut retourner dans votre pays»

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 22/11/2017 à 11H53, mis à jour le 22/11/2017 à 21H32

Emmanuel Macron au lancement 33e campagne hivernale Restos cœur
Emmanuel Macron au lancement de la 33e campagne hivernale des Restos du cœur © IAN LANGSDON / POOL / AFP

Emmanuel Macron a été interpellé par une femme, se présentant comme Marocaine dont le visa de commerce a expiré, qui lui demandait sa régularisation. Le président français s’est montré ferme. «Si vous n'êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays. (…) Et au Maroc, vous n’êtes pas en danger». Les réseaux sociaux se sont saisis de cet échange.

À la sortie d’un centre de distribution du Xe arrondissement de Paris, après avoir assisté au lancement de la 33e campagne hivernale des Restos du cœur, mardi 21 novembre 2017, Emmanuel Macron a été interpellé par une Marocaine, dont le visa de commerce est arrivé à expiration, pour demander l’asile. «Je ne peux pas vous mentir: en France, on va protéger tous les gens, qui relèvent de l'asile et qui ne sont pas en sécurité chez eux (…). Mais on ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent avec des visas de commerce ou d'étudiants et qui restent après. Je ne peux pas donner des papiers à tous les gens qui n'en ont pas, sinon comment je fais avec les gens qui sont déjà là… (…) Si vous n'êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays. (…) Et au Maroc, vous n’êtes pas en danger», tranche le président français.


Les réactions n'ont pas tardé. L'ancienne ministre socialiste Aurélie Filippetti y voit un «mauvais symbole». Emmanuel Macron «a toujours un double discours. À la fois dans les instances européennes, il dit "il faut accueillir plus de réfugiés" et en même temps quand il se trouve face à une dame qui est aux Restos du cœur, donc qui est dans la misère et qui a du mal à avoir des papiers alors qu'elle souhaite vraiment les obtenir, il est dans la fermeture et le manque», affirme-t-elle sur RTL





Le site marocain Yabiladi rappelle que la formule d'Emmanuel Macron («On ne peut pas prendre toute la misère du monde») a déjà été utilisée par Michel Rocard, l'ancien Premier ministre socialiste de François Mitterrand, en 1989, «pour justifier une politique plus ferme en matière d’immigration».