Vidéo

Rwanda,  République Démocratique du Congo (RDC),  Afrique

Vingt ans d’exil au Rwanda pour les Congolais du Kivu

Par Jacques Deveaux@GeopolisAfrique | Publié le 25/02/2014 à 09H09

Reportage AITV diffusé le 21 février 2014

L’est de la République démocratique du Congo a été en proie à un conflit armé qui entraîné des déplacements massifs de population. Plus de 2,6 millions de personnes ont été, selon les estimations, déplacées à l'intérieur du pays à la fin du premier semestre 2013. Un cinquième camp de réfugiés a été ouvert au Rwanda.


L’instabilité politique dans l’est du Congo a déplacé les populations depuis 20 ans.
La première vague de réfugiés avait fui la RDC à la suite des graves affrontements ethniques déclenchés en mars 1993 au Nord-Kivu. Ils avaient embrasé les zones rurales du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. De nombreuses familles tutsies avaient fui vers le Rwanda.

La deuxième vague est partie en 1994 à l’arrivée des réfugiés hutus rwandais en RDC, après le génocide au Rwanda.
Deux autres migrations se sont produites au moment des deux guerres dites du «Congo» en 1996 puis en 1998.

La vague de 2012 est la dernière. Mais le premier camp pour ces ces réfugiés n’a été ouvert qu'en 1996 à Kiziba, dans l’ouest du Rwanda.

Depuis la mi-2012, et la révolte du M23, au total 450.000 réfugiés originaires de la RDC sont exilés dans des pays limitrophes, en particulier au Burundi, au Rwanda, en République-Unie de Tanzanie et en Ouganda. Au Rwanda, on estime à 20.000 le nombre de congolais réfugiés.
 
Selon les témoignages des réfugiés, la fin de la rébellion du M23 n’a pas mis fin aux violences dans la région du Kivu. L’ONU doit toujours assurer l’accueil et la sécurité des réfugiés, d’où la création d’un cinquème camp au Rwanda.
Pour l’année 2014, le HCR prévoit de faciliter le rapatriement librement consenti en RDC de 36.000 réfugiés, en provenance eux aussi du Congo.