Clap

Japon,  Asie-Pacifique

Volkswagen n'a pas détrôné Toyota en 2015

Par Pierre Magnan@GeopolisFTV | Publié le 27/01/2016 à 13H42, mis à jour le 27/01/2016 à 13H42

Toyota premier groupe automobile mondial
Toyota, premier groupe automobile mondial © LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / BELGA/AFP

Un temps menacé par Volkswagen, qui l'avait même doublé au premier semestre, le groupe Toyota a de nouveau dominé le secteur automobile mondial en 2015, se classant au premier rang pour la quatrième année de suite avec 10,15 millions de véhicules vendus.


Le groupe Volkswagen est arrivé deuxième avec 9,93 millions d'unités écoulées en 2015, toutes marques confondues (Audi, Skoda, Porsche ou Scania…). L'américain General Motors (GM), numéro un mondial pendant 70 ans avant d'être détrôné par Toyota en 2008, reste troisième avec 9,8 millions d'unités.

Dynamisme du marché américain
Toyota a cependant vu ses ventes très légèrement reculer de 0,8%. Sa force réside, selon Yoshiaki Kawano, expert du cabinet IHS basé à Tokyo, dans sa solide implantation aux Etats-Unis où l'industrie automobile a affiché en 2015 sa meilleure performance depuis 2000.
              
Avec près du tiers de ses ventes en Amérique du Nord, Toyota est idéalement positionné pour profiter de cette embellie et «2016 devrait le voir garder son titre», estime l'analyste. La firme devrait aussi profiter d'un redressement au Japon après une année 2015 très mitigée (-6,5%) sur fond de reprise fragile de la troisième économie mondiale. A l'image de ce qui s'était passé avant une hausse de la TVA en avril  2014, M.Kawano prédit une ruée des Japonais dans les concessions automobiles, avant un second relèvement prévu au printemps 2017.

En Asie, la firme pourrait trouver de nouveaux relais de croissance. «Toyota et Suzuki auraient entamé des discussions portant sur la création d’une vaste alliance particulièrement axée sur les modèles compacts et les technologies environnementales et tournée vers l’Inde et les autres marchés émergents», selon l'agenc Nikkei.
 
En Chine, premier marché mondial automobile mais en fort recul en 2015, en revanche, le groupe japonais est moins exposé que ses concurrents au ralentissement de l'économie car «il est un peu à la traîne comparé à Volkswagen ou Nissan», une stratégie assumée par le groupe qui se veut prudent. Il a prévu d'y renforcer sa présence mais ses investissements ne porteront pas leurs fruits avant plusieurs mois.
 
Nissan-Renault : 4e mondial
Nissan a pour sa part vendu 5,42 millions de véhicules en 2015 (+2,1% sur un an), un nouveau record pour le groupe qui occupe avec son partenaire français Renault le quatrième rang mondial (8,2 millions de véhicules) devant le sud-coréen Hyundai Motor  (8,01 millions avec sa filiale Kia).

Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016