Clap

Economie,  Togo,  Afrique

Togo: Lomé veut l'extension du domaine .tg pour se faire voir sur Internet

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 09/09/2018 à 18H32, mis à jour le 11/09/2018 à 16H05

Un homme devant son ordinateur à Lomé capitale togolaise
Un homme devant son ordinateur à Lomé, la capitale togolaise © PASCAL DELOCHE / GODONG / PHOTONONSTOP

Les autorités politiques, économiques et administratives du Togo se sont lancées ensemble dans une opération de charme inédite à l'intention des entreprises locales. Jusqu'au 30 septembre 2018, le domaine .tg sera accordé gratuitement aux mille nouvelles sociétés qui en feront la demande. Objectif: rendre un service accessible aux entreprises les plus modestes et leur donner plus de visibilité.


Créé pour l'occasion, le site mondomainegratuit.tg guide les candidats au .tg, présenté comme le sésame vers la notoriété.

«Vous venez de créer votre entreprise? Félicitations!» peut-on lire sur la page d'accueil où il est précisé que du 1er au 30 septembre 2018, le ministère togolais des Postes et de l'Economie Numérique offre un «kit pour le développement de votre entreprise sur le web».

Pour Lomé, il s'agit de «renforcer l'identité numérique du Togo» et faire du .tg «le symbole de la souveraineté numérique» du pays.

La page d'accueil site .tg
La page d'accueil du site .tg et les sollicitations des autorités à l'adresse des entrepreneurs. © mondomainegratuit.tg

L'acquisition d'un nom de domaine sur Internet est, au Togo comme ailleurs, un plus indispensable. Mais son coût peut être un frein dans un pays où, il y a deux ans encore (statistiques de la Banque mondiale), seul un dixième de la population était connecté au haut débit.

Jusqu'en 2016, le nom de domaine .tg était géré par une entreprise privée qui pratiquait des tarifs jugés élevés par les internautes intéressés. Les frais d'acquisition pouvaient s'élever à plus de 86.000 FCFA (environ 130 euros).

Depuis, le gouvernement togolais a repris la gestion du .tg sans pour autant réussir à rivaliser avec le .com dont les tarifs d'accès sont les plus compétitifs (moins de 10 euros).

C'est dire si la courte campagne de communication gouvernementale en faveur du .tg ne sera pas de trop pour tenter, comme le souhaitent les autorités togolaises, de faire rayonner l'identité numérique nationale au-delà des frontières.